film


film

film [ film ] n. m.
• 1889; mot angl. « pellicule »
1Pellicule photographique. Développer un film. Rouleau de film.
(1896) Plus cour. Pellicule cinématographique; bande régulièrement perforée. Film de 35 mm (format professionnel). Films de format réduit (16 mm; 9,5 mm; 8 mm). Un film super 8. Bobine de film. Image d'un film ( photogramme) .
2Œuvre cinématographique enregistrée sur film. cinéma. Scénario, synopsis d'un film. Réaliser, tourner un film. Visionner un film. Montage; plans, séquences, scènes d'un film. Musique de film. Générique, bande-annonce d'un film. Film de long, moyen, court métrage. Film muet, parlant. Film vidéo ( 2. clip) . Film doublé. Film en version originale (en v. o.). Film en noir et blanc, en couleur. Film sur écran panoramique. Film interdit aux moins de treize ans. Mauvais film. navet. Film à grand spectacle. superproduction. Film à grand spectacle sur l'Antiquité. péplum. Film de cow-boys. western. Film d'aventures. Film de science-fiction. Film fantastique. Film policier. Film de gangsters. Film noir. Film catastrophe. Film d'épouvante. Films d'animation : dessins animés. Film pour enfants. Film de divertissement. comédie . Film comique. Film documentaire, scientifique. documentaire. Film publicitaire. Film pornographique, classé X. La sortie d'un nouveau film. Film qui passe dans tel cinéma. Aller voir un film au cinéma (cf. fam. Se payer une toile). Film en exclusivité. Reprise d'un film. Film fait pour la télévision. téléfilm. Regarder un film à la télévision. Le réalisateur, les acteurs, la vedette d'un film. La production, la distribution, l'exploitation d'un film. Fam. Il n'a rien compris au film, à ce qui s'est passé, ce qui s'est dit.
Par ext. L'art cinématographique. cinéma. Histoire du film français. Festival international du film fantastique à Avoriaz.
3Fig. Déroulement (d'événements). Le film des événements du mois.
4Anglic. Pellicule, mince couche d'une matière. feuil. Film d'huile. Recouvert d'un film protecteur ( pelliculé) , adhésif. (1933) Film dentaire : mince couche liquide, plus ou moins bactérienne, à la surface des dents. ⇒ plaque.
5Support recouvert d'une émulsion photosensible utilisé en photogravure. Flasher des films.

film nom masculin (anglais film, pellicule) Pellicule recouverte d'une émulsion sensible à la lumière, employée dans les caméras cinématographiques et les appareils photos. Document cinématographique constitué par un film développé. Œuvre cinématographique : Tourner un film. Un film en version originale. L'art cinématographique : Festival du film fantastique. Faits, événements que l'on fait se succéder dans un ordre chronologique : Le film de ma vie.film (expressions) nom masculin (anglais film, pellicule) Film d'artiste, œuvre cinématographique réalisée par un peintre, un sculpteur, etc. (Cette activité remonte à Hans Richter, Man Ray, Moholy-Nagy, etc. Elle est devenue courante dans les années 60 et le film ou la vidéo ont été particulièrement utilisés par les artistes pratiquant le happening, le land art, l'art corporel…) Film radiographique, surface sensible permettant de recueillir l'image obtenue par les radiations ionisantes. ● film nom masculin (de film) Pellicule, mince couche d'un produit, d'une matière recouvrant une surface : Crème qui laisse sur la peau un film protecteur. Synonyme courant de feuil. Surface plane de matière plastique dont l'épaisseur est inférieure à 0,2 mm. (Les films sont obtenus par extrusion ou extrusion-soufflage.) ● film (expressions) nom masculin (de film) Film de surface, nom donné par les biologistes à l'interface eau-air. (Divers insectes peuvent marcher sur ce film sans le rompre, grâce à leurs poils hydrofuges.)

film
n. m.
d1./d TECH Pellicule, couche très mince d'une substance. Film d'huile. Emballage sous film plastique.
d2./d Bande mince d'une matière souple (acétate de cellulose ou polyester) recouverte d'une couche sensible (émulsion), servant à fixer des vues photographiques ou cinématographiques.
d3./d Par ext. OEuvre cinématographique. Film de court, moyen, long métrage. Tourner un film.
|| Fig. Le film des événements: l'enchaînement des événements, des faits.
d4./d (Afr. subsah.) Salle de cinéma. Aller au film.

⇒FILM, subst. masc.
I. A.— Bande pelliculaire photographique de celluloïd ou de nitrocellulose, recouverte d'une émulsion photosensible, sur laquelle on enregistre des vues à l'aide d'un appareil cinématographique. Le perfectionnement essentiel (...) fut la perforation des bandes et l'emploi de films sur celluloïd (SADOUL, Cin. des orig. à nos jours, 1949, p. 11) :
1. Elle [l'activité intellectuelle] est comparable à un film cinématographique qui enregistrerait les phases successives d'une histoire, mais dont la composition de la surface sensible varierait d'un point à l'autre.
CARREL, L'Homme, 1935, p. 148.
P. ext. Surface sensible sur pellicule, recouverte d'une substance réagissant à la lumière, utilisée en photographie (cf. CAILLÈRE, HÉNIN, Minér. argiles, 1963, p. 96).
B.— 1. P. méton. Œuvre cinématographique. L'ému et tendre Silence est d'or a été le meilleur film qu'ait dirigé René Clair depuis son départ de Paris (SADOUL, Cin. des orig. à nos jours, 1949p. 354) :
2. Il est assez connu que le cinéma parlant n'ajoute pas seulement au spectacle un accompagnement sonore, il modifie la teneur du spectacle lui-même. Quand j'assiste à la projection d'un film doublé en français, je ne constate pas seulement le désaccord de la parole et de l'image, mais il me semble soudain qu'il se dit là-bas autre chose et tandis que la salle et mes oreilles sont remplies par le texte doublé, il n'a pas pour moi d'existence même auditive et je n'ai d'oreille que pour cette autre parole sans bruit qui vient de l'écran.
MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 271.
SYNT. Film d'aventures, d'épouvante, d'espionnage; film fantastique, policier, comique; film doublé, en version originale, sous-titré; film muet, sonore, parlant; film en couleur, en noir et blanc; film d'amateur; producteur, réalisateur, metteur en scène d'un film; musique de film; tourner, visionner un film.
2. P. anal. Succession d'événements qui se déroulent dans le temps comme les images au cours d'un film; récit chronologique d'un événement particulier. Le film des événements de la semaine. On eût dit qu'à mesure que l'on montait vers le Nord, se dévidât à l'envers le film du printemps (MORAND, Ouv. la nuit, 1922, p. 236).
II.— Mince pellicule d'une matière recouvrant une surface. Les divers grains du sol; chacun n'est plus entouré que par un mince film ou pellicule d'eau (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 247).
Prononc. et Orth. :[film]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1889 « bande de pellicule de photographie instantanée » papier American film (BALAGNY, Tr. de Photogr., p. 36 ds BONN., p. 58); 1896 films de celluloïd (Photo-Revue, juill., p. 18, c. 2, ibid.); b) 1896 spéc. « bande de pellicule de cinéma » (L'Écho d'Orient, 21 nov. ds GIRAUD, p. 170); 2. a) 1896-97 « bande de pellicule développée constituant le support matériel d'une œuvre cinématographique » (Catalogue de Méliès, reprod. ds SADOUL, L'invention du Cinéma, p. 319, ibid., p. 171); b) 1912 « œuvre cinématographique » (Le Cinéma, 26 avril, 3/5, ibid.); 3. 1931 « mince pellicule ou membrane à la surface de quelque chose » (PLANTEFOL, loc. cit.). Empr. à l'angl. film « membrane, peau, pellicule » (du vieil angl. filmen d'orig. germ.) attesté dep. 1845 comme terme de la technique photographique, puis désignant plus spéc. les bandes de pellicule en rouleau pour la photographie instantanée et le cinéma (NED, NED Suppl. et NED Suppl.2). Fréq. abs. littér. :403. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) néant, b) néant; XXe s. : a) 7, b) 1 710. Bbg. BONN. 1920, p. 58. — GIRAUD (J.). Film. Vie Lang. 1963, pp. 248-252. — GOOSSE 1975, p. 27. — Interphotothèque. Paris, 1973, p. 9. — QUEM. DDL t. 6, 12. — UREN (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 209.

film [film] n. m.
ÉTYM. 1889; mot angl. « pellicule », en photographie, puis au cinéma.
1 Pellicule photographique. || Développer un film. || L'invention du film a eu pour objet le remplacement de la plaque photographique par une surface moins fragile. || Rouleau de film.
(1896). Plus cour. Pellicule cinématographique; bande de celluloïd (ou nitrate de cellulose, acétate de cellulose…), régulièrement perforée, et dont l'une des faces est enduite d'une couche sensible (émulsion au gélatino-bromure d'argent). || Fabrication des films (→ Acétocellulose, cit. 1 et 2). || Film de 35 mm de largeur (format professionnel). || Films de format réduit (16 mm; 9,5 mm; 8 mm). || Film super 8. || Films larges. || Bobine de film. || Perforations latérales, centrales d'un film. || Amorce, bande-amorce d'un film. || Un mètre de film comporte 52 images ou photogrammes. || Enregistrement de l'image, du son ( Bande [bande-son], piste [sonore]) sur le film. || Film négatif. || Tirage du film positif.
2 (1896-1897). Œuvre cinématographique enregistrée sur film ( Cinéma). || Production, financement d'un film. || Scénario, synopsis d'un film. || Préparer, réaliser, tourner un film. || Film vidéo, film de télévision. || Tourner un film au ralenti. || Montage d'un film. || Plans, séquences, scènes d'un film. || Visionner un film. || Tirage et distribution des copies du film. || Production, distribution, exploitation, des films. || L'affiche d'un film. || Projection d'un film sur un écran.Film de long, moyen, court métrage ( Bande). || Film vidéo destiné à promouvoir une chanson. 2. Clip. || Film muet, film sonore, parlant. || Film doublé. || Film en version originale (V. O.). || Intertitres d'un film muet, sous-titres d'un film en version originale. || Générique d'un film. || Film en couleur, en relief, sur écran large, panoramique. || Aller voir un film. Cf. fam. Se payer une toile. || Les premiers films de Lumière. || Un bon film. || Mauvais film. Navet. || Film comique, historique. || Film d'aventures. || Film de cape et d'épée. || Film à grand spectacle ( Super-production). || Film de série B. || Film à épisodes (cit. 4). || Film de cow-boys ( Western). || Film sur l'Antiquité, film antique à grand spectacle. Péplum. || Films d'animation (1955) : dessins animés, films de poupées, etc. || Film à trucages, à effets spéciaux. || Film-annonce. || Film documentaire, scientifique, d'enseignement. || Film d'art et d'essai. || Musique d'un film.Film de gangsters, film policier. || Film noir. || Film à effets dramatiques violents, angoissants. Thriller. || Film de science-fiction. || Film-catastrophe. || Film d'épouvante. || Film publicitaire. || Film donnant les actualités de la semaine. || Le grand film : le film principal du spectacle. || Ce film passe dans tel cinéma.Film en première exclusivité. || Reprise d'un film. || Coupures dans un film. || Tous les soirs, il regarde le film à la télé.L'auteur, le réalisateur, le scénariste, l'opérateur… d'un film. || Les acteurs, la vedette d'un film (→ Crispant, cit.; étoile, cit. 28). — ☑ Loc. fig. Il n'a rien compris au film : ce qui s'est passé, ce qui s'est dit lui a complètement échappé.Par ext. La projection elle-même. || Il s'est endormi pendant le film. || Le film commence à huit heures.
1 Il est à peu près impossible de réaliser un film comme l'on écrit un livre ou un concerto, afin de satisfaire quelques lecteurs, quelques auditeurs ou, au pis aller, dans l'attente du jugement de la postérité. Les dépenses qu'exige une production cinématographique sont si lourdes qu'elles découragent le mécénat et qu'elles ne peuvent être supportées que par une société désireuse de faire « une affaire » ou par un État qui vise à influencer l'opinion nationale ou étrangère (…) Pour faire un bon film, il faut des talents et de l'argent. Pour faire un film, il faut de l'argent.
R. Clair, in Encycl. franç. (de Monzie), t. XVII, 17.88.7 et 8.
1.1 Lorsque j'assiste aux scènes d'un film tournées la veille, je me ferme aux spécialistes. Chacun juge d'après sa spécialité. L'opérateur, d'après les lumières, le chef machiniste, d'après son rail, la script-girl, d'après la place des meubles, le comédien, d'après son rôle. Je reste seul juge.
Cocteau, Journal d'un inconnu, p. 124.
Par ext. L'art cinématographique. Cinéma. || L'art du film. || Histoire du film français.
1.2 Le film s'était déjà montré plus ambitieux que le théâtre adapté, lorsqu'il était muet. Dès qu'il parla, commença l'aventure de sa traduction des chefs-d'œuvre.
Malraux, l'Homme précaire et la Littérature, p. 183.
3 (1922, Morand, in T. L. F.). Fig. Déroulement d'événements. || Le film des événements de la semaine. || Le film de sa vie. || « Voici le “film” de la journée du pape à New York » (le Monde, in Gilbert).
2 Mais elle n'était pas maîtresse de son cerveau. Le passé s'imposait à son souvenir, défilait devant ses yeux, comme un film déroulé à une vitesse de rêve (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 240.
4 Techn. (Anglic.; francisation proposée : → Feuil). Pellicule, mince couche d'une matière. || Film d'huile.
3 (…) avec quel ravissement nous découvrîmes cette jatte pleine d'un lait qu'on avait trait pour nous. Une fine couche de sable gris en avait terni la surface. Nos gobelets déchirèrent ce film fragile et le lait, au-dessous, semblait plus candide et plus frais (…)
Gide, les Nouvelles Nourritures, III.
Spécialt (physiol.). || Film dentaire : mince « couche de molécules liquides, plus ou moins bactérienne, sur la surface des dents » (Dict. odonto-stomatologique, Suppl. no 20, 28 sept. 1967).
(V. 1975). Techn. || Film d'air : couche très mince d'air destinée à supprimer le frottement entre deux parties de machines dont l'une est en mouvement.
DÉR. Filmer, filmique.
COMP. Film-livre; filmographe, filmographie, filmologie, filmologue, filmothèque. — (Du sens 4.) Filmogène.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • film — film …   Dictionnaire des rimes

  • Film X — Film pornographique Un film pornographique, aussi appelé film X par abus de langage ou porno hard est un film contenant des scènes où l acte sexuel humain est explicitement et délibérément montré dans le but d exciter le spectateur. Les premiers… …   Wikipédia en Français

  • film — s.m.inv. FO 1. pellicola cinematografica o fotografica: film in bianco e nero, film a colori, film a 35 mm 2. opera cinematografica, spec. lungometraggio di genere narrativo: girare, produrre un film, andare a vedere un film, film comico,… …   Dizionario italiano

  • Film —  Pour l art et la technique, voir cinéma et film (homonymie). Un film est d abord un ruban pelliculaire de cellulose, recouvert d une émulsion photosensible, sur lequel on enregistre des images avec un appareil cinématographique (ou encore… …   Wikipédia en Français

  • Film 9,5 Mm — Le film 9,5 mm est un format de film cinéma d une largeur de 9,5 mm, lancé par Pathé en 1922. La particularité de ce film est ses perforations d’entraînement centrales, entre chaque image, permettant ainsi d utiliser toute la largeur du film …   Wikipédia en Français

  • /Film — /Film …   Википедия

  • Film 8 Mm — Pour les articles homonymes, voir 8 mm. Caméra 8 mm Le 8 mm est un format de film de cinéma amateur lancé en …   Wikipédia en Français

  • film — FILM, filme, s.n. 1. Bandă flexibilă de celuloid, transparentă şi subţire, acoperită cu un strat de material sensibil la acţiunea luminii, pe care se formează o imagine fotografică şi care se foloseşte în fotografie, în radiografie etc. ♦ (cin.)… …   Dicționar Român

  • film — fȉlm m <N mn fìlmovi> DEFINICIJA 1. vrpca za snimanje [crno bijeli film; kolor film]; filmska traka 2. prošireno zn. na dokumentarno ili igrano (glumljeno) djelo snimljeno na film [nijemi film; zvučni film] 3. meton. a. djelatnost na tom… …   Hrvatski jezični portal

  • /Film — URL http://www.slashfilm.com/ Slogan Blogging the Reel World Commercial? Yes Type of site Film blog Available language(s) …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.